Menu déroulant

Diapo

mercredi 20 novembre 2013

"La tête en arrière" lecture musicale vendredi 29 novembre 18h

Crédit photo : Médiathèque Robert Badinter


Le spectacle
À la demande de Nathalie, Geneviève a lu ce texte pour la première fois au Bistro à Lire à Quimper dans le cadre de la manifestation « Les auteures
en Bretagne », organisée par la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne.
Il a ensuite été lu au Festival du livre de Sarzeau, dans de nombreuses
médiathèques (Plougastel, Quimper, Brest, Carhaix) et poursuit sa route
vers le théâtre.

Musique et texte se complètent, se répondent et créent l’atmosphère si
particulière propre à l’énergie et l’histoire singulière de « La tête en arrière » 
pour rendre un hommage à la vie des femmes.



Geneviève Robin
Comédienne au théâtre, à Paris et en tournées en France et à l’étranger, Geneviève a joué Marivaux, Genet, Horvath, Samuels, Quint… Elle a enregistré pour France Culture et Inter ; travaillé pour TF1, Arte et France 2. Elle est le metteur en scène des « Monologues du Vagin» en Bretagne et des « Folles d’enfer de la Salpêtrière ».On la voit aussi parfois au cinéma…

Arthur Guillemot
Musicien autodidacte, pianiste et guitariste depuis une vingtaine d’années, Arthur aime mêler la musique à d’autres disciplines. De la composition de musiques originales pour la télévision (France 3, France Ô), la radio (RBO), au coaching vocal pour comédiens, en passant par la création de spectacles vivants « Les visions d’Edgar », « Big Shoot » de K.Kwahulé), il crée aujourd’hui une identité sonore autour des mots de « La tête en arrière ».


Crédit photo : Editions Diabase

Extrait de "La tête en arrière" Nathalie de Broc Editions Diabase

« Thérèse dormait. Chaque fois qu’elle venait me voir le dimanche, elle dormait. Chaque premier dimanche du mois. Je la regardais dormir. Je trouvais ça... interminable. Elle se couchait sur le petit lit d’appoint dans un coin du salon, après le déjeuner, s’enveloppait dans une couverture, s’enfouissait la tête dessous… »




Une jeune femme raconte : son enfance confiée à une tantine, les aléas de son adolescence, la présence épisodique d’une mère aux amours chaotiques, tour à tour enjouée ou cruelle. Une mère différente dont elle s’obstine, jusqu’à l’âge adulte, à percer le mystère. Chaque situation de ce roman tisse la trame de deux vies qui tentent de se construire entre tendresse et violence, absence et attente, comme deux parallèles qui n’en finiraient pas de se regarder sans pouvoir se rencontrer. Deux bouleversants portraits de femmes, d’une intensité rare.

Cet ouvrage a reçu le Prix Yan Brekilien de l’Association des Écrivains bretons.